Henri Maire

Elaboration du vin

Dès la réception des vendanges s'effectuent les contrôles de qualité du raisin, la pesée puis l'acheminement vers le fouloir égrappoir afin d'éliminer la rafle qui renferme un excès de tanin.

Les raisins destinés à la vinification en blanc passent au pressoir pneumatique avant la cuve. Celui-ci écrase les fruits sans broyer leurs pépins. Le vin blanc fermente ensuite à l'intérieur de cuves inox dont la température est rigoureusement contrôlée afin d'obtenir un vin avec le maximum de bouquet et les meilleurs arômes.

Les raisins voués à la vinification en rouge sont conduits tels quels à la cuve où ils commencent leur fermentation. Le jus reste au fond tandis que pulpe et peau remontent en surface, formant le "chapeau". Le vin est tiré par le bas de la cuve.

La pulpe et la peau restant sont évacuées et pressées. Il ne subsiste plus alors que ce que les Jurassiens appellent le "marc pressé".

Le Poulsard (rosé du Jura) se vinifie comme un vin rouge en cuvaison longue. La clarté de ce vin est due à la couleur de sa peau, plus claire que celle du trousseau ou du pinot. Vinification et fermentation terminées, le vin est élevé en fûts de chêne à l'ombre des caves du château Boichailles, mais aussi des caves Faramand dans lesquelles se trouve la plus grande réserve de Vin Jaune, 4000 pièces vivant au rythme des saisons pendant plus de 10 ans.